Chantier

Participez aux financement des travaux de l’église Sainte Roseline, Toulon

banniere-travaux

Des travaux de mise en sécurité et conformité ont actuellement lieu en l’église Sainte Roseline de Toulon. Nous souhaitons terminer ces travaux en bâtissant un nouveau baptistère et en restaurant la fresque monumentale de la vie de Sainte Roseline, une sainte provençale !

 


Histoire de Sainte Roseline

Roseline naquit le le 12 janvier 1263 au château des Arcs.

Toute jeune fille, déjà la foi chrétienne était sa principale vertu et Dieu était le seul objet de ses sentiments. Elle faisait preuve d’une grande générosité en distribuant de la nourriture aux pauvres ce qui mettait à mal les réserves du château, car elle y puisait tous les jours de quoi les nourrir. Son père lui interdisait pourtant toutes ces largesses mais Roseline ne pouvait s’empêcher de lui désobéir. À douze ans, le tablier de sa robe empli de pain, elle se fit surprendre par son père. “Mais que portes-tu dans ton tablier ?” lui demanda-t-il. Toute rougissante mais candide comme un ange, elle répondit : “Ce sont des roses, père” et ouvrant les pans de son vêtement, elle laissa échapper une brassée de roses des plus odorantes. Cet épisode connu sous le nom du “miracle des roses” eut lieu en plein mois de janvier ce qui convainquit Giraud II de la bénédiction divine de sa fille.

En 1278, Roseline intégra la Chartreuse de Saint-André-de-Ramières, au pied du mont Ventoux. Alors qu’un soir, elle était chargée de préparer le repas de la communauté, elle se mit en prière et tomba en extase. Elle sentit le Seigneur près d’elle et s’entretint avec lui “dans le doux secret de son cœur”. A l’arrivée des religieuses, rien n’était prêt. La prieure était sur le point de gronder Roseline lorsqu’elle vit des anges qui s’éloignaient après avoir dressé la table et disposé la nourriture.

En 1285, Roseline fut nommée au monastère de la Celle-Roubaud, sur le terroir des Arcs-sur-Argens et revint ainsi près de sa famille. Elle en devint prieure en 1300, et y restera pendant quarante-quatre ans. Elle continuera à répandre autour d’elle sa générosité. Les malheureux prendront l’habitude de venir frapper à la porte du couvent où Roseline et ses religieuses leur distribueront de la nourriture.

Epuisée par sa tâche et ses mortifications, elle demandera à redevenir simple religieuse et mourra le 17 janvier 1329. De nombreux pèlerins affluèrent alors à son chevet et “des miracles se produisirent dans sa cellule. Des malades furent délivrés de leurs maux, des paralytiques retrouvèrent la liberté de leurs mouvements, des aveugles recouvrirent à nouveau la vue”.

Enseveli dans le cimetière du cloître, le corps de Roseline fut exhumé cinq années plus tard, une forte odeur de rose se dégageant de sa tombe. Miraculeusement, il apparut intact, les yeux de la défunte ayant même gardé tout leur éclat. Ceux-ci furent alors placés dans un reliquaire exposé à la vénération des fidèles, tandis que le corps de la sainte reposait dans une châsse en bois.

https://frejustoulon.fr/diocese/hauts-lieux-spirituels-var/chapelle-sainte-roseline-les-arcs-sur-argens/ 

A l’intérieur de la chapelle inscrite au patrimoine des Monuments Historiques plusieurs éléments notables dont les stalles et le jubé de 1635 ou la prédelle en bois peint du XVème siècle représentant le Christ au tombeau entouré de la Vierge, saint Jean et plusieurs saints.

A noter aussi l’autel et le tableau Saint Antoine de Padoue du XVIIème siècle.

La chapelle abrite le reliquaire des yeux de Sainte Roseline.
Le cadre contenant les yeux date du XVIIème siècle alors que le reliquaire date lui de 1883.

En 1968, pour remercier Sainte Roseline, Madame Mæght, décide de restaurer la chapelle et demande à quatre artistes contemporains de compléter sa décoration : Marc Chagall réalise la grande mosaïque du repas des anges. Les vantaux en bronze martelé de la niche du reliquaire sont l’œuvre de Diego Giacometti (1975) de même que le lutrin en bronze. Jean Bazaine et Raoul Ubac s’associèrent pour composer les vitraux.

L’église Sainte Roseline est située à l’orée du quartier de l’Escaillon de Toulon Ouest.
Cet édifice a aujourd’hui plus de 80 ans !

Travaux : 

Des travaux de mise en sécurité et de conformité d’accessibilité aux personnes handicapées étaient nécessaires. Avec le soutien du Diocèse et d’une association nous avons pu entamer la première phase des travaux d’un montant de 130 000 €.
Nous avons besoin de votre soutien pour participer au financement des travaux de la deuxième phase

La création d’un nouveau baptistère :

En collaboration avec la Commission d’Art Sacré du Diocèse, nous avons conçu un baptistère à eau vive qui jaillira comme une véritable source ! L’eau se déversant dans une cuve en pierre puis par le côté droit de l’église dans un jardin paysagé visible depuis la rue.

La restauration de la fresque monumentale de la vie de Sainte Roseline :

 

D’une taille de plus de 7 mètres de haut, elle raconte avec fidélité les étapes de la vie de cette sainte provençale.
La restauration et la création de nouveaux vitraux qui n’ont jamais été achevés :
Nous souhaitons, avec votre soutien, achever ces travaux pour que nous puissions demain proposer un lieu digne et noble qui accueille tous les chrétiens pour y célébrer en famille les sacrements du baptême, du mariage ou des obsèques.

Nous désirons être présents pour les prochaines générations et leur offrir un lieu de paix et de réconciliation avec Dieu !
La phase n°1 des travaux débute cet été et nous souhaitons achever la phase 2 avec votre aide avant la fin de l’année 2020.
Le nom de chaque donateur (s’il le souhaite) sera écrit dans le livre-reliquaire qui contient des reliques de Sainte Roseline.

Ils seront inscrits à la suite des nombreux bienfaiteurs illustres et inconnus de cette église.

Aucune actualité publiée pour le moment

Partager cette page sur les réseaux

Votre soutien est essentiel

100€

collectés sur un objectif de 45000 €

  • 0%

-149

jours restants

1

donateurs

Je fais un don en ligne

Une question ? Contactez-nous au 04 94 27 92 66

Vous bénéficiez de 75% de réduction fiscale pour les dons jusqu’à 562€, valable jusqu’en décembre 2022 (66% pour les dons d’un montant supérieur).

Tous les modes de soutien

Participez activement au déploiement de l'Eglise Catholique du Var