Fondation de l'Ordre de saint Remi

Soutenir l’installation du Chapitre de Saint-Remi à La Roquebrussanne

 

Accueillis en 2017 par Monseigneur Rey, les chanoines Frédéric et Sébastien Goupil, frères de sang et de Sacerdoce, ont fondé l’Ordre de saint Remi autour d’un collège de chanoines – le chapitre de Saint-Remi érigé le 8 octobre 2018 – consacré à la prière pour la France, afin de répondre à la demande du pape Jean-Paul II à leur génération, à Paris en 1980 :

 

 

« France, Fille aînée de l’Église, es-tu fidèle aux promesses de ton Baptême ?

 

 

Ils élèvent chaque jour leurs prières (Office divin et Sainte Messe, certaine vie de retraite) vers le Ciel pour la France, ayant comme fin première de célébrer solennellement chaque jour le Culte divin à l’intention particulière de la fidélité du « Regnum Galliae, regnum Mariae » (Pie XI) à sa vocation propre de Fille aînée de l’Église.

 

S’attachant à la belle vertu de Piété qui appelle à connaître et aimer sa Patrie, l’Ordre de saint Remi veut y travailler selon la droite doctrine sociale de l’Église et le « génie catholique et français » (S. Pie X), loin de tout chauvinisme ou nationalisme. Outre la primauté de la sainte Liturgie, cet apostolat comprend donc retraites spirituelles, conférences, missions, prédications et pèlerinages un peu partout en France, mais particulièrement dans ce berceau de la Chrétienté en France qu’est la Provence.

 

 

Très bienveillant envers nous par son aide à porter cette fondation, Mgr Dominique Rey compte à terme sur l’autonomie de l’Ordre ainsi que sur le soutien des fidèles, qui témoignera de l’ardent désir des Français d’un vrai relèvement spirituel, moral, social, culturel et cultuel de la France.

En ce mois d’octobre 2019, Mgr Rey a établi les chanoines de Saint-Remi au village de La Roquebrussanne, après six mois de bons et loyaux services au Trayas puis un an et demi au Val.

 

 

Un chanoine vit de dons : du fait de l’exiguïté du T2 mis à disposition dans l’ancienne police municipale (la paroisse se réservant les pièces du rez-de-chaussée) et de leurs nombreuses affaires (La Roquebrussanne étant leur domicile), les chanoines font appel à la générosité des fidèles pour la location d’un appartement en complément, tout près de l’église et bien mieux ajouré (permettant ainsi de fortes économies d’électricité !), et dont le loyer mensuel s’élève à 600 euros, auxquels s’ajoutent les charges.

 

Précisons en effet que si les quêtes effectuées lors de nos messes sont jusqu’à aujourd’hui réservées aux paroisses qui nous accueillent, eau et électricité (lumière, gaz, chauffage) du presbytère  sont entièrement à nos frais.

 

Votre aide permettra ainsi aux chanoines de vivre enfin la stabilité à laquelle ils aspirent sans alourdir les finances du diocèse, et d’être ainsi mieux disponibles pour chacun d’entre vous.

 

 

Merci d’avance aux bienfaiteurs prêts à les soutenir ! 

 

                                                                                                                                                     Chanoines Frédéric et Sébastien GOUPIL + +

 

 

Les dons sont déductibles des impôts et donnent droit à un reçu fiscal.

 

 

 

Tags : chanoines - mission

 

Mgr Dominique Rey nous a nommés en septembre 2019 prêtres résidents à La Roquebrussanne, village au Sud-Ouest de Brignoles, à 17 minutes en voiture du Val.

 

 

 

 

 

 

L’exiguïté, l’incommodité (absence de lits, de four, etc.), les fuites – qui perdurent – et les travaux ont retardé d’un mois l’arrivée des chanoines.

 

Dieu merci, les fidèles du village ont été généreux pour apporter des meubles de première nécessité et des plats préparés : qu’ils en soient vivement remerciés !

 

Afin de pouvoir vivre conformément à notre charisme canonial (prière liturgique et personnelle, retraite, étude), nous avons été amenés à louer un appartement (T3) à côté de l’église, agréable à vivre et dont le loyer mensuel a été baissé à 600 euros. Nous aurons ainsi l’occasion de vous recevoir, si la découverte de la vie de chanoines collégiaux vous intrigue et enthousiasme.

 

Comme naguère au Trayas, les aléas de l’emménagement (absence d’eau puis d’eau chaude, problèmes de chauffage, présence nécessaire à l’évêché un tiers de la semaine) ont transformé celui-ci en aventure…

 

La beauté de l’église du village, consacrée à la Transfiguration du Seigneur, fait toutefois oublier rapidement tous les désagréments. Elle retrouve désormais une vie sacramentelle avec deux Messes par jour et notre disponibilité pour les confessions et les besoins des âmes.

 

Il n’y avait pas eu de prêtre sur place depuis près d’une dizaine d’années, et demandes de bénédictions et assiduité aux Messes de semaine sont déjà au rendez-vous…

 

Très Sainte Vierge Marie, merci pour votre protection et vos bénédictions ; nous confions cette nouvelle année à votre Cœur Immaculé !

 

 

 

Chanoines Frédéric et Sébastien Goupil ++

2 017 € collectés en ligne

Je fais un don

Mon don ne me coûte que 0 € après réduction de mon impôt sur le revenu, 0 € après réduction de mon ISF ou 0 € après réduction de mon impôt sur les sociétés. Etape suivante Une question ? Contactez-nous au 04 94 27 92 66