Fondation de l'Ordre de saint Remi

Soutenir la fondation de l’Ordre de Saint Remi et améliorer le quotidien des Chanoines

Accueillis récemment par notre Evêque Monseigneur Rey, pour leur projet de fondation de l’Ordre de saint Remi, aidons les chanoines Goupil, deux frères de sang et de Sacerdoce, à poser les bases de leur futur Collège de chanoines consacré à la prière pour la France, et répondre ainsi à la demande de Saint Jean-Paul II en 1980 : « France, Fille aînée de l’Eglise, es-tu fidèle aux promesses de ton Baptême ? »

.
.

Notre Evêque nous a confié depuis le 1er janvier dernier la chapelle du Trayas, où vous êtes invités à venir prier avec nous dans la belle liturgie latine traditionnelle ; nous y sommes à votre disposition pour répondre à vos questions et pour tout entretien.

.

Depuis longtemps, nous sentions cet appel spécial au fond de notre cœur, et le Jubilé de Fatima nous a permis de le réaliser, avec l’aide de la divine providence qui est venue à bout des nombreux obstacles qui n’ont évidemment pas manqué de se présenter !

.
.

L'Ordre de saint Remi
.

Fondés le 25 mars 2017 dans l’attente d’une reconnaissance canonique, les chanoines de saint Remi élèvent chaque jour leurs prières (Office divin et Sainte Messe) vers le Ciel pour la France, ayant comme fin première de célébrer solennellement chaque jour le Culte divin à l’intention particulière de la fidélité du « Royaume de Marie » à sa vocation propre de Fille aînée de l’Eglise.

.

S’attachant à la belle vertu de Piété qui appelle à connaître et aimer sa Patrie, l’Ordre de saint Remi veut y travailler selon la droite doctrine sociale de l’Eglise et le génie français, loin de tout chauvinisme ou nationalisme. Outre la sainte Liturgie qui est primordiale, cet apostolat comprend donc retraites spirituelles, conférences, missions, prédications et pèlerinages un peu partout en France, mais particulièrement dans ce berceau de la Chrétienté en France qu’est le diocèse de Fréjus-Toulon.

.

Un chanoine vit aussi de dons !
.

Une fondation nécessite une aide matérielle, aussi nous adressons-nous à votre générosité, afin de ne pas trop peser sur le budget d’un diocèse déjà fort sollicité. En effet, le traitement pour notre travail à l’évêché (chancellerie et secrétariat particulier de l’évêque) nous permet seul de subvenir pour l’instant à nos besoins.

.

Un chanoine ne vit pas que de Liturgie et d’étude ; il vit aussi de dons !

.

Et les incidents ont été nombreux depuis notre arrivée : pas de chauffage, problèmes d’électricité, de plomberie, de téléphone, etc. Sans oublier les frais occasionnés par la Liturgie et les déplacements dans le cadre de notre projet. Toutes charges à nos frais.

 

.

Très bienveillant envers nous par son aide à porter ce projet, Mgr Dominique Rey compte à terme sur notre autonomie ainsi que sur le soutien des fidèles, qui témoignera de l’ardent désir des Français d’un vrai relèvement spirituel, moral, social, culturel et cultuel de la France.

.
.

« C’est pour la France, merci d’avance ! »
.

.

Chanoines Frédéric et Sébastien GOUPIL ++

Tags : chanoines - mission - Trayas
700 € collectés en ligne

Je fais un don

Mon don ne me coûte que 0 € après réduction de mon impôt sur le revenu, 0 € après réduction de mon ISF ou 0 € après réduction de mon impôt sur les sociétés. Etape suivante Une question ? Contactez-nous au 04 94 27 92 66